>

Comment exploiter un numéro surtaxé en 2019 ?

Les numéros surtaxés ont de multiples usages et doivent se conformer à différentes règles d’exploitation. Evidemment, un des buts d’un numéro surtaxé est de générer des revenus en monétisant l’accès à des services/ contenus ou en finançant un service client.

Usages des numéros surtaxés en 2019
Quelles sont les règles d’exploitation des numéros surtaxés ?

De la mise en place aux reversements, revenons sur les bonnes pratiques à respecter afin d’exploiter correctement un numéro surtaxé.

Mise en place d’un numéro surtaxé

Comme les numéros verts gratuits et les numéros banalisés, les numéros surtaxés font partie de la grand famille des numéros SVA pour Service à Valeur Ajoutée. Un des nombreux avantages des numéros surtaxés c’est la simplicité et la facilité de leur mise en place technique.

La première chose à faire est de choisir l’opérateur de confiance pour vous fournir le numéro et les conditions financières et techniques qui correspondent à vos besoins. Il vous aidera à opter pour le format de facturation le plus pertinent selon vos objectifs : facturation à l’appel / minute ou à la durée.

En moyenne, dans les 48 heures qui suivent le numéro surtaxé est en place et peut recevoir les premiers appels. Pensez à prévoir les façons dont vous souhaitez promouvoir et faire connaitre ce numéro (affichage, campagnes publicitaires, sites dédiés…).

Les numéros surtaxés sont des ressources évolutives, vous pouvez ajuster votre palier tarifaire en demandant une mise à jour tarifaire à votre opérateur.

Collecte des revenus partagés et reversements

Une fois que le numéro surtaxé fonctionne vous commencez à générer des revenus. A la fin de chaque mois, l’ensemble des appels fait l’objet d’un appel à facture. Ainsi, l’opérateur vousreverse une partie des revenus engendrés.

La part de reversement sur ces revenus partagés sont définis lors de la contractualisation de tout numéro surtaxé. Il faut garder en tête que les taux de reversements sont très variables d’un opérateur à l’autre. Pensez à comparer les taux de reversement avec notre simulateur de revenu SVA.

Pour faire simple, lors d’un appel vers tout numéro surtaxé, une majoration est directement prélevée sur la facture téléphonique de l’appelant. Cette majoration est collectée par l’opérateur qui fourni le numéro. La partie de revenu partagé qui vous revient fait l’objet d’un reversement global mensuel.

Un numéro surtaxé applique une majoration de quelques centimes (jusque 3 euros maximum par appel). C’est le volume d’appel qui fait toute la différence sur la parte qui vous revient.

Applications principales des numéros surtaxés

Un numéro surtaxé a pour vocation de monétiser des services vocaux par téléphone. Effectivement, créer un numéro surtaxé permet de monétiser un service en le facturant à l’appelant. De plus, c’est un moyen de paiement simple d’usage et totalement sécurisé.

Par ailleurs, un numéro surtaxé permet de se consacrer pleinement au développement de son activité et dissuadant les appels non motivés.

Voici les principales applications assurées par les numéros surtaxés :

  • Service client de votre société
  • Services de consultations téléphoniques (voyance, astrologie, coaching, formation…)
  • Solution de micropaiement (codes d’accès…)
  • Services de renseignements téléphoniques et annuaires inversés
  • Services délivrant des informations (météo, trafic routier, pronostiques…)

A savoir que pour les services clients ou SAV, les entreprises ont l’obligation de proposer un numéro gratuit pour leurs clients (numéro vert, banalisé ou géographique).

Les usages doivent être vigilants mais les pratiques trompeuses sont vouées à disparaître au vu de la vigilance des autorités (AFMM notamment), des sanctions encourues et de la sensibilisation des usagers qui peuvent dénoncer les abus sur le site https://www.infosva.org/.

Numéro surtaxé : règles déontologiques et cadre légal

Les professionnels sérieux se sont organisés pour baliser les bonnes pratiques avec un code déontologique. Les autorités ont posé de nombreuses règles pour assainir le secteur. Enfin, les usagers mieux informés savent défendre leur droit et leurs comportements évoluent.

Les usagers n’hésitent plus à signaler un numéro qui ne respecte pas la loi.

Voici un bref rappel des règles relatives à l’exploitation des numéros surtaxés :

  • Seules les sociétés se trouvant en UE peuvent proposer des numéros payants
  • Obligation d’identification du service délivré et de l’éditeur réel
  • Respect de règles de présentation et transparence tarifaire (cartouche tarifaire et MGIT)
  • Indiquer clairement les recours possibles (moyens de contact alternatifs et modalités de réclamation)

Vous l’avez compris un numéro surtaxé bien exploité est un dispositif performant de monétisation. Il n’est plus possible d’ignorer les recommandations et conditions d’usages.

Pour la création d’un numéro surtaxé ou l’optimisation d’un numéro existant, nous vous invitons à consulter nos experts.