utiliser-numero-majore>

Comment utiliser un numéro majoré ?

A ce jour, les numéros spéciaux SVA continuent d’offrir de belles opportunités aux entreprises et administrations. Numéro vert gratuit, banalisé ou numéro majoré : à chaque numéro « intelligent » ses bénéfices. Evidemment, Les numéros majorés permettent de gagner de l’argent en monétisant l’accès à un service téléphonique. Mais pas seulement : l’utilisation d’un numéro majoré garantit de nombreux avantages non négligeables. Remmedia vous propose ici un focus sur les applications possibles des numéros majorés

Qu’est-ce qu’un numéro majoré ?

Le numéro majoré fait partie des numéros de téléphones SVA. Pour rappel un numéro SVA, pour Service à Valeur Ajouté, désigne un numéro virtuel donnant l’accès à un service ou à un contenu spécifique. A la différence des numéros verts gratuits, l’appel vers un numéro majoré permet de rémunérer la prestation délivrée en prélevant une ‘majoration’ sur la facture de l’appelant.

A l’origine on les appelait numéro azur, indigo ou numéro magenta. Mais depuis 2015 on les retrouve sous l’appellation ‘numéro surtaxé’ ou encore ‘numéro à tarification majorée’.  Cette majoration, en général de quelques centimes, permet de financer en partie ou la totalité du service délivré. Différents types de numéros majorés sont disponibles pour autant d’utilisations.

Les différents types de numéros majorés

L’utilisation de tout numéro majoré engendre une surtaxe répercutée directement sur la facture de l’appelant. Cette majoration peut avoir plusieurs objectifs.

Pour commencer la majoration peut se faire à la durée, avec une facturation de chaque minute passée au téléphone, ou à l’appel avec un montant fixe sans tenir compte du temps de conversation. Une fois que vous avez choisi votre mode de facturation, découvrez les 40 paliers tarifaires disponibles (de 0,05 € jusque 3 €). Ainsi ajustez la majoration de votre numéro pour une utilisation performante.

On distingue ensuite plusieurs types de numéros majorés. Les plus classiques restent les numéros à 10 chiffres commençant par 08 :

  • 0 810 et 0 8011 : ancien numéro azur avec une tarification basse jusque 0,06 € la minute et jusque 0,15 € par appel.
  • de 0 820 à 0 825 : ancien numéro indigo avec une tarification moyenne jusqu’à 0,20 € la minute et jusque 0,50 € par appel.
  • 0 890 et 0 899 : ancien numéro audiotel ou magenta avec une tarification haute jusqu’à 0,80 € la minute et 3 € l’appel.

Numéros majorés en format court

Avec cette même typologie de facturation vous pouvez utiliser un numéro majoré court à 4 chiffres. Encore plus reconnaissables et remarquables que les numéros mnémotechniques. Enfin vous pouvez utiliser un numéro à tarification mixte avec les numéros majorés à 6 chiffres commençant par 118. Ces numéros majorés sont dédiés aux services de renseignements téléphoniques, annuaires en ligne et les services de mise en relation.

Dans tous les cas, la majoration d’appel est prélevée par l’opérateur télécom qui fournit le numéro et fait l’objet d’un reversement mensuel. Notez que les reversements varient énormément d’un opérateur à l’autre. N’hésitez pas à comparer votre taux de reversement actuel grâce à un simulateur de revenus SVA. Pour bénéficier de conditions plus favorables demandez la portabilité de vos numéros majorés chez Remmedia.

Les différentes utilisations des numéros majorés

Parmi l’ensemble des numéros surtaxés disponibles sur le marché français, créez le numéro majoré qui correspond à vos objectifs. En effet, ce sont les objectifs poursuivis qui vont déterminer le type de numéro majoré ainsi que son palier tarifaire.

Les plus petits paliers servent le plus souvent à générer des revenus complémentaires pour rentabiliser un service. La majoration limite également les appels non motivés sans bloquer les appels qui participent à votre développement.

Les paliers les plus hauts sont utilisés par les éditeurs de sites spécifiques afin de générer directement un réel chiffre d’affaires. La majoration à la minute sert évidemment pour les services nécessitant des appels longs comme par exemple les hotlines de support technique. La majoration à l’appel s’utilise beaucoup pour les services de renseignements téléphoniques. En moins d’une minute l’appelant accède à l’information souhaitée.

Ainsi l’utilisation d’un numéro majoré peut selon les cas :

  • Améliorer l’efficacité d’un service et encourager la productivité de vos conseillers en ne gardant que les appels à potentiel commercial.
  • Créer une solution de paiement sécurisée et alternatif à la CB.
  • Monétiser l’accès à un service ou à un contenu et générer des revenus.

Par ailleurs, l’utilisation d’un numéro majoré comme tout les numéros SVA permet d’améliorer la qualité de votre accueil téléphonique, notamment en l’associant à un SVI sur-mesure. On parle alors de ‘numéro intelligent’ avec de nombreux process automatisés :

Pour finir tout numéro majoré vous donne accès à ses statistiques via un tableau de bord. Vos données d’appels y sont consultable en temps réel. Vous avez ainsi à portée de main tous les indicateurs de performance pour un suivi sans faille afin d’améliorer en continue votre stratégie.

Condition d’utilisation d’un numéro majoré

L’utilisation d’un numéro majoré répond à des règles strictes. Ainsi, avant de vous lancer dans le grand bain, il convient de connaitre les règles du jeu.

Premièrement, les numéros SVA sont réservés aux entreprises basées en UE. Toute structure privée ou publique exploitant un numéro majoré doit faire preuve de la plus grande transparence en :

  • Déclinant son identité et sa responsabilité juridique
  • Précisant le service exact délivré par le numéro
  • Indiquant pour chaque numéro le mode et le montant de la facturation. Ces trois premières exigences sont consultables via l’annuaire des numéros SVA+
  • Affichant le numéro majoré dans son cartouche signalétique adapté sur tout vos supports de communication. Créez vos cartouches réglementaires et mettez vos numéros en conformité avec ce générateur
  • Enonçant le MGIT – message gratuit d’information tarifaire – qui va donner le type de facturation avant le décroché de l’appel.

Enfin avant toute création de numéro majoré, l’opérateur doit vous faire signer la charte déontologique qui détaille l’ensemble de règles d’utilisation des numéros SVA. N’hésitez pas à solliciter les experts Remmedia pour obtenir les numéros majorés adaptés à votre activité aux meilleures conditions et bénéficier d’un accompagnement pour toujours plus de performances.