[Total : 14    Moyenne : 4.8/5]

Éditeurs de numéros SVA, il est indispensable d’ajuster vos numéros verts et numéros surtaxés. En effet, avec les évolutions technologiques constantes, le renforcement des obligations légales et les mutations des comportements des consommateurs, les numéros spéciaux voient leurs objectifs changer. Il arrive bien trop souvent que le numéro dédié à la gestion de la relation client ne soit plus en phase avec le contexte actuel. Ainsi, un numéro spécial, numéro vert gratuit ou numéro surtaxé, peut voir ses performances décroître car il n’est plus adapté aux objectifs actuels.

Faire évoluer la tarification de son numéro

La stratégie déployée lors de la mise en place d’un numéro spécial est donc amenée à suivre ces bouleversements. Pour toutes ces raisons, il est pertinent de faire évoluer son numéro afin qu’il continue à être un élément moteur de votre réussite. Voici des solutions simples et efficaces pour améliorer les performances de tout numéro SVA.

  • Diminuer les coûts d’un numéro vert en optant pour un numéro banalisé.
  • Revoir la facturation de votre numéro surtaxé lors d’une mise à jour tarifaire.
  • Profiter de ces optimisations pour mettre en conformité votre numéro avec le cadre légal.
Numéro vert, numéro banalisé, numéro surtaxé : les numéros SVA sont évolutifs
Adaptez votre numéro SVA aux évolutions des marchés

Basculer son numéro vert en numéro banalisé

Tout d’abord, si votre numéro vert vous coûte trop cher, il est facile de le basculer sur un numéro banalisé. Le numéro vert a pour vocation de générer le plus grand nombre d’appels. Mais il est difficile d’en maîtriser le coût. Plus vous recevez d’appels plus votre facture va être lourde.

La solution est alors d’opter pour un numéro banalisé. Effectivement, l’avantage du numéro banalisé est que le coût de la communication est partagé entre l’entreprise et l’appelant. De plus, l’appelant ne paye rien car souvent ce coût est inclus dans la majorité des forfaits proposés par les opérateurs téléphoniques.

Ainsi, votre numéro reste gratuit pour l’appelant et son coût à la minute est moindre. Le numéro banalisé a bonne image : l’appelant n’a pas le sentiment que l’entreprise génère du profit avec son appel. Conservez les fonctionnalités et avantages de tout numéro vert en le basculant sur un numéro banalisé.

Numéro surtaxé : ajustez votre palier tarifaire

Dans d’autres cas, un numéro surtaxé ne répond plus à ses objectifs et ne correspond plus aux exigences des clients. Il est alors très simple de faire évoluer et d’ajuster son palier tarifaire. Facturation à la minute, à la durée ou à l’appel ? Vous avez le choix entre ses deux options et les 40 différents paliers tarifaires disponibles (consultez la grille des paliers tarifaires des numéros surtaxés).

Par exemple, si vous déplorez une baisse significative des appels reçus, le palier tarifaire est peut-être estimé trop haut pour vos clients. Il est alors nécessaire de passer sur un palier tarifaire moins important et donc mieux accepté.

A l’inverse, si vous observez une baisse des revenus générés par votre numéro surtaxé, vous avez la possibilité de lui attribuer une tarification plus importante. Cela peut être également pertinent si vous recevez trop d’appels non motivés. La réévaluation de votre palier tarifaire a alors pour but de décourager les appels sans intérêt pour le développement de vos activités.

Identification de l’éditeur et typologie du service délivré : votre numéro SVA est-il bien renseigné ?

La déclaration de l’éditeur de tout numéro SVA et la précision de la typologie exacte du service délivré sont obligatoires. Tout utilisateur doit pouvoir connaître avec précision qui exploite le numéro appelé et quel service y est associé.  Ces informations sont consultables sur l’annuaire SVA+. Malgré cela, encore trop de numéros spéciaux exploités depuis longtemps ne sont pas conformes avec les différentes exigences déontologiques et légales (rappels des obligations des numéros surtaxés). La mise à jour de votre numéro surtaxé opérée par un opérateur téléphonique permet de renseigner l’ensemble de ces informations.

D’un autre côté, un numéro vert ou numéro surtaxé répond à des règles précises de présentation. Il doit être affiché selon une charte graphique stricte sur tous supports de communication et sites internet. Elle permet d’identifier clairement le numéro et son coût : cartouche vert pour le numéro vert gratuit, gris pour le numéro banalisé et magenta ou indigo pour les numéros surtaxés et audiotels.

Pour éviter toutes poursuites de la part d’un utilisateur ou des organismes de régulations, demandez à votre fournisseur de numéro SVA de procéder aux mises à jour indispensables.

Numéro vert et numéro surtaxés : des ressources évolutives pour toujours plus de performances

Pour résumer, basculer un numéro vert sur un numéro banalisé est une option simple pour baisser la facture de votre numéro vert gratuit. De plus, il est judicieux de faire une mise à jour tarifaire d’un numéro surtaxé pour rester cohérent avec son activité. Par ailleurs, il est indispensable d’effectuer la mise à jour des informations relatives à tout numéro SVA pour suivre les exigences légales en constante évolution.

Votre numéro n’a pas changé depuis sa mise en œuvre ? Vous constatez une baisse inquiétante de ses performances ? Il est surement temps de lui offrir les ajustements nécessaires : baisse des coûts, adaptation du palier tarifaire et mise en conformité légale.

Remmedia vous accompagne dans l’évolution de vos numéros surtaxés et numéros verts. Création de nouveau numéro correspondant à votre activité. Portabilité de tout numéro existant pour bénéficier de taux de reversements supérieurs ou réduire vos factures. Mise à jour tarifaire et mise à jour des informations pour plus d’efficacité et de transparence.