Apparu en 2009 sur les écrans radars, le Bitcoin aura longtemps été associé au Darkweb. Mais en 2017, la crypto-monnaie qui représente un équivalent monétaire de près de 50 milliards de dollars a véritablement changé de dimension en se faisant connaitre du grand public. A tel point que les autorités redoutent un risque de bulle.

Bitcoin : le FMI lance une alerte

Le Fonds Monétaire International (FMI) a lancé un appel international, demandant une coordination de grande envergure concernant les crypto-monnaies. Les responsables souhaitent en effet une mise en garde généralisée contre les risques liés à l’augmentation des prix des monnaies numériques.
A sa création le Bitcoin ne valait 0,001 dollar. Personne ne misait alors dessus. Il en vaut aujourd’hui 10 000 dollars et s’offre des campagnes de publicités à travers le monde. Tout le monde en parle et le Bitcoin devient véritablement viral, presque phénomène de société.
Néanmoins son cours est extrêmement volatil. Depuis 2010, il aura tout connu. Des hausses incroyables et des baisses abyssales. À tel point que le FMI décide d’alerter le monde économique et réclame que des mesures soient prises au niveau international afin d’éviter que le Bitcoin notamment devienne un véritable phénomène d’investissement. Le FMI rappelle d’ailleurs les risques élevés pour les éventuels investisseurs.

2017, l’année de l’explosion

Avec un début d’année sous la barre des 1 000 dollars, on peut dire que 2017 aura été une montagne russe géante pour le Bitcoin. Atteignant même les 20 000 dollars avant de baisser de moitié. Aujourd’hui le Bitcoin est la crypto-monnaie la plus recherchée autant par les investisseurs avertis que par le grand public.
Rançon du succès, le Bitcoin connait aujourd’hui des problèmes de sécurité qu’elle doit résoudre puisqu’elle a souvent été la cible d’attaques informatiques et de piratages notamment en Asie.

D’où vient le Bitcoin ?

On ne connait pas l’identité exacte de « Satoshi Nakamoto » qui annonçait en fin 2008 le lancement d’un programme informatique de la première crypto-monnaie de l’histoire. Mais cette monnaie virtuelle n’est en réalité pas vraiment une monnaie pour la simple et bonne raison qu’elle ne dépend d’aucune institution et qu’elle n’est régulée par aucun marché. Il s’agit en fait d’un simple programme informatique qui émet automatiquement des Bitcoins au fil des ans et dont la limite de 21 millions devrait être atteinte en 2140.
Pour acheter aujourd’hui une crypto-monnaie et du Bitcoin en particulier, il faut le faire sur une plateforme spécialisée et sécurisée. Ces plateformes comme Coinbase prennent environ 3% de l’achat et de la vente de Bitcoin.
Il est possible avec cette monnaie d’acheter sur de nombreux sites Internet comme showroomprive ou Expedia. Les achats y sont encore très marginaux.